Wilkhahn


En 1907, Friedrich Hahne et Christian Wilkening fondent à Eimbeckhausen près d’Hanovre une fabrique de chaises. Le nom de la société fait référence aux deux premières syllabes de leur nom : Wilk-Hahn.

Le bois des forêts environnantes sert alors de matière première pour la fabrication de chaises solides en hêtre massif.

 

Dans les années 50, l’entreprise s’offre les services de designers de renom : Herbert Hirche, Georg Leowald, Roland Rainer, Jupp Ernst et Helmut Lohmeie. Wilkhahn devient l’un des pionniers du design industriel allemand, teste de nouvelles matières et affirme son style spécifique. De la ‘fabrique’ d’envergure régionale à l’entreprise de renommée internationale, une seule constante : le design est la clé du succès.

 

Wilkhahn se distingue par ses meubles aux lignes épurées, marqués par l’adéquation entre forme et fonction. Certains d’entre eux font date comme le siège Ligne FS (1980), un grand classique s’il en est, la table pliante Confair (1994), le siège de bureau Modus (1994) ou encore la chaise à piétement traîneau Aline (2004). 

 

Wilkhahn se distingue également par son implication dans le domaine social et le développement durable.

 

Dès 1992, les énergies renouvelables font leur entrée chez Wilkhahn avec les toitures photovoltaïques qui habillent les nouveaux halls de production.

 

 

 

En 2008, une centrale de cogénération chaleur-force fonctionnant aux hydrocarbures d’origine végétale marque une nouvelle étape.

 

Aujourd’hui, l’énergie thermique solaire et la production de chaleur délocalisée issue d’un générateur à biogaz sont venues compléter le dispositif.

 

Désormais, plus de 50 % des besoins en énergie proviennent de ressources renouvelables. Parallèlement, le développement durable devient partie intégrante des produits : le prix fédéral ‘Öko-Design’ décerné au siège ON en témoigne.